Interview Frederic Bezies

 

À partir de cette semaine, je vais interviewer un acteur du libre ou association ou blogueur.
J’inaugure cette série avec des personnes qui ont compté pour moi et mon blog.

Celui d’aujourd’hui, « sans lui » et sans l’aide et les conseils qu’il m’a apportés cette première année ce blog n’aurait pas existé.

Je vais, même si ce n’est pas nécessaire, vous le présenter.

Frédéric est un dinosaure dans le monde du libre, il écrit depuis 8 ans pour notre (mon) bonheur sur les distributions Linux et à propos de ce qui l’énerve et de musique.

Je profite de son anniversaire (cette semaine) pour lui souhaiter en publiant sont interview.
Bon anniversaire Frédéric

 

Interview

Frédéric je t’ai présenté brièvement, peux-tu te présenter plus longuement au lecteur ?

Je peux, et je vais le faire. Comme tu l’as précisé, je suis un dinosaure du libre. Et encore heureux, pas physiquement !

Pour me présenter plus en profondeur ? Je suis né en 1974, célibataire à la recherche d’une geekette, fondu d’informatique, de musique (plus de 600 CD audio, une centaine de vinyle), myope comme une taupe.

J’ai toujours été un passionné d’informatique, et mon premier contact avec le libre, ce fut avec un vieux magazine qui proposait en 1997, une Slackware Linux avec un noyau linux 1.2.11 (ou 1.2.13) que j’ai installé à l’époque sur mon Cyrix 486, un ordinateur qui ressemblait à un énorme parpaing grisâtre.

Pourquoi as-tu voulu créer un blog sur le libre et le maintenir depuis tout ce temps ?

J’avoue que je ne me souviens plus des motivations initiales. Cela fait bientôt 9 ans que je me suis lancé dans l’aventure du blog, car en 2005, tout le monde ouvrait son blog. D’abord généraliste, je me suis orienté vers le libre, que ce soit sur le plan informatique ou culturel. Le blog actuel est le troisième que j’ai lancé après un bref passage sur blogspot… Avant qu’il ne soit racheté par Google !

Le maintenir en vie ? Un besoin viscéral d’écrire.

Grâce à ton blog, on peut suivre la vie des distributions Linux, comment t’es venue cette capacité à critiquer ?

J’ai toujours eu l’envie de devenir un écrivain, d’écrire. Donc parler des distributions GNU/Linux, ce panier de crabe aux pinces acérées n’a fait qu’améliorer mes propos et mes critiques qui sont parfois assez cinglantes.

Je ne suis pas une personne qui mâche ses mots. Si je dois dire, tel un Jean-Pierre Coffe : « Mais c’est de la merde » en parlant d’une distribution dont on se demande si son auteur a vraiment réfléchi avant de la proposer en accès public, je le ferais.

Tu tournes sur quelles distributions en ce moment et pourquoi ?

Ma distribution actuelle ? ArchLinux, en exclusivité ou presque depuis début 2009. Pourquoi ? Car elle me convient. Simple dans le sens qu’elle ne rajoute aucun outil pour la configurer, avec des logiciels récents. Et aussi le principe d’installer une fois et ne réinstaller qu’en cas de changement d’ordinateur ou de disque dur.

J’en avais ma claque d’Ubuntu qui m’a aidé à me dégrossir, mais qui souffrait de certains défauts : l’obligation de rajouter des dépots tiers et de faire des réinstallations propres tous les 6 mois.

J’en ai bavé au début, mais grâce à la richesse du wiki d’Archlinux – une vraie bible technique – j’ai pu m’en sortir plus d’une fois.

Pourquoi tu ne mets pas de publicité sur ton blog ?

Deux mots pour résumer : indépendance et intégrité.

Quel blogueur finançant son blog avec de la publicité pourrait être réellement libre de critiquer un produit, tout en restant honnête ? Qui irait mordre la main qui vous nourrit ?

Tu as commencé ton aventure dans l’informatique avec quelles machines ?

Amstrad CPC 6128 vers 1988. Machine « préhistorique », avec son lecteur de disquette, son assembleur Z80 et son Basic qui était très bon pour débuter. Ensuite, j’ai utilisé un Commodore Amiga 1200, qui était une vraie claque graphique. Puis, je suis passé sur PC.

Quelles sont tes activités autres que ton blog ?

Dépanner des personnes qui ont des ennuis en informatique. L’écriture, et graĉe à Atramenta  je peux proposer ma prose et avoir des retours.

Que penses-tu de cette rubrique ?

Une très bonne idée. Cela permet de connaître des personnes qui font vivre le libre, et pas uniquement les codeurs qui sont indispensables. La communauté non-technique est tout aussi importante, ne serait-ce qu’en apportant de l’aide, d’aider à traduire, etc.

Dernière question, quels conseils donnerais-tu à un lecteur qui souhaite sortir son blog ?

Déjà, d’être motivé. De publier un à deux articles par semaine. D’éviter de simplement reproduire les communiqués de presse. De recouper les informations qu’on peut trouver. Et surtout, d’être motivé. Je pense l’avoir dit, non ?

Je te remercie Frédéric d’avoir répondu à la 1 ère interview de la séries (acteur du libre)

C’est moi qui te remercie. Ça me fait toujours plaisir de répondre à des questions !

Quelques liens que je conseille, en dehors de mon blog ?

Pour les amoureux de musique, et qui ont envie de supporter des artistes indépendants ? Bandcamp

Le blog d’une autre passionnée de culture : Agnès de Destinations Passions

Deux distributions GNU/Linux que j’aime beaucoup : La Manjaro Linux  et la Void Linux (pour les geeks adeptes de pizzas, de soda et dont les lunettes sont réparées au ruban adhésif)